Stories on fashion and luxury you won't read elsewhere

Richemont va payer 100 % des primes et nomme une nouvelle DRH

By Astrid Wendlandt
12/06/20
Richemont va payer 100 % des primes et nomme une nouvelle DHR - sources

Le propriétaire de Cartier, Richemont, a nommé Patricia Gandji à la tête de ses ressources humaines et l’a invitée à rejoindre son comité exécutif, ont déclaré à Miss Tweed vendredi plusieurs sources proches du dossier. Afin d'apaiser la colère sur les salaires, le groupe genevois a aussi rétabli le paiement de 100 % des bonus pour l'année au 31 mars dernier et annoncé que la prime de son comité exécutif serait réduite de 20 %, ont confié à Miss Tweed plusieurs sources internes sous condition d'anonymat.

Patricia Gandji, qui a passé de nombreuses années chez Cartier, restera la directrice générale des régions du groupe, supervisant toutes les fonctions de soutien de Richemont telles que les RH, les finances, l'immobilier et le marketing. La mission de Patricia Gandji sera de ramener la paix parmi les employés de Richemont, qui ont été choqués d'apprendre en mai que leur prime serait taillée de 25 % alors que la rémunération du comité exécutif du groupe avait, elle, été augmentée de 36 %, selon le rapport annuel.

Les dirigeants de Richemont s’attendent à ce que le groupe annonce le départ de son directeur général, Jérôme Lambert, qui, selon eux a mal géré les coupures de coûts et la question de la rémunération des employés. « Beaucoup s'attendent à ce que Lambert quitte le groupe », a déclaré un cadre supérieur de Richemont à Miss Tweed. « Jérôme n’a pas anticipé la colère des employés », a confié un autre cadre du groupe.

Le président de Richemont, Johann Rupert, devait se rendre à Genève cette semaine pour prendre des mesures et apaiser la fronde mais il est resté bloqué à Londres, affirme le quotidien suisse Le Temps. Richemont, propriétaire du joaillier français Van Cleef & Arpels, des maisons Chloé et Alaïa et des horlogers IWC, Jaeger-LeCoultre et Panerai, est confronté à une crise sans précédent. Réagissant à la pandémie de coronavirus et aux manifestations à Hong Kong et aux États-Unis, provoquant une baisse importante du chiffre d’affaires cette année, Richemont cherche à réduire ses coûts par tous les moyens.

Les employés du groupe ont reçu vendredi un e-mail leur annonçant qu'ils recevraient l'intégralité de leurs primes pour l'année écoulée, versées en deux tranches : 75 % en juin et 25 % en juillet, ont déclaré plusieurs responsables du groupe à Miss Tweed sous couvert d'anonymat. Richemont a également annoncé que le bonus de son comité exécutif serait réduit de 20 %.

« Enfin, une bonne nouvelle », a déclaré une employée de Van Cleef & Arpels sous couvert d’anonymat. « Mais je ne suis pas sûre que cela suffira à apaiser la colère des gens. » Plusieurs employés de Richemont se sont mis en grève pour protester contre les réductions de primes, notamment sur les sites de production de joaillerie en Italie.

Vendredi, Richemont a également confirmé le départ de sa directrice des ressources humaines, Sophie Guieysse. « Richemont annonce que Sophie Guieysse se retire du comité exécutif avec effet immédiat, et ne représentera pas sa candidature lors de l'assemblée générale du 9 septembre 2020 », a déclaré le groupe dans un bref communiqué.

CHAISES MUSICALES

De nombreux managers chez Richemont voient le directeur général de Cartier, Cyrille Vigneron, comme favori pour remplacer Jérôme Lambert. Cependant, vendredi, on ne savait toujours pas qui remplacerait Cyrille Vigneron chez Cartier, ont-ils ajouté. Plusieurs noms sont cités, dont celui d'Emmanuel Perrin, directeur de la division des maisons horlogères spécialisées qui comprend Vacheron Constantin et IWC.

Un autre nom cité pour remplacer Cyrille Vigneron à la tête de Cartier celui de Renaud Litré, directeur commercial international du joaillier. D'autres personnes chez Richemont ont estimé que Nicolas Bos, directeur général de Van Cleef & Arpels, serait un bon choix pour diriger Cartier. Mais d'autres le voient aussi rester à son poste, où il excelle depuis des années. Plusieurs directeurs de Richemont ont déclaré que la meilleure solution serait d'engager une personne de l’extérieur pour diriger Cartier et apporter « ce sang neuf dont on a désespérément besoin ».

Le service de presse de Richemont n'a pas répondu aux demandes de commentaires envoyées par e-mail.